Présentation générale

du système éducatif marocain

 

 

La structure du système éducatif marocain, comme celle des deux autres pays d’Afrique du Nord, l’Algérie et la Tunisie, est semblable à celle du système français malgré une arabisation de l’enseignement, mixte en grande partie.

Ce système est géré par un ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse qui est assisté d’un secrétaire d’État chargé de la Jeunesse et d’un autre chargé de l’Alphabétisation et de l’Education non formelle.

Le système éducatif marocain a connu depuis septembre 1990 une nouvelle structure qui s'est substituée à l'ancienne.

Au lieu de la structure "5 ans d'études primaires et 7 ans d'études secondaires", à la suite de la réforme du système éducatif entamée depuis l'année 1985-86, la durée des études a été subdivisée en un enseignement fondamental d'une durée de 9 ans et un enseignement secondaire d'une durée de 3 ans.

 

Structure de l'enseignement et chiffres...

 

Organigramme du cursus scolaire

 

 

* L'enseignement préscolaire

L'enseignement préscolaire concerne 800'000 enfants.

On distingue deux types d'établissements:

  • Les écoles coraniques constituent la forme de préscolarisation la plus répandue, elles dispensent un enseignement de type traditionnel rénové (près de 90% %).

 

  • Les maternelles et jardins d'enfants dont l'encadrement et l'équipement permettent d'assurer une formation basée sur des méthodes modernes (à peine 10 %). La majorité des structures sont privées car l'Education nationale n'organise pas le niveau préscolaire.

 

Pour plus d'informations sur l'enseignement préscolaire, cliquer ici.

 

 * L’enseignement fondamental

 Il se compose de deux cycles :

  • Le premier cycle d'une durée de six ans, le primaire, qui accueille les enfants du groupe d'âge 7-13 ans qui ont pour la plupart bénéficié d'un enseignement préscolaire de quelques années.
  • Le deuxième cycle d'une durée de 3 ans, le collège, qui reçoit les élèves qui ont terminé les études du premier cycle.
  • Les élèves qui, pour une raison pédagogique ou sociale, n'accèderont pas au second cycle de l'enseignement fondamental pourront trouver une place dans la formation professionnelle.
  • Au terme du deuxième cycle de l'enseignement fondamental, les élèves devront en principe être orientés soit vers l'enseignement secondaire général et technique soit vers la formation professionnelle.

 

    ª L’enseignement primaire

Cet enseignement regroupe, tous secteurs confondus, 4'301'157 élèves dont 1'904'587 filles (~ 44 %). Le secteur privé est fréquenté par 216'539 élèves.

Le nombre d’enseignants, tous secteurs confondus, s’élève à 145'535 enseignants dont 63'405 femmes (~ 44 %).

 

      ª L’enseignement au collège

1'119'580 élèves, dont 489'107 filles (~ 44 %), sont inscrits en collège, secteurs public et privé confondus. On recense 8'727 élèves dans le secteur privé. L’effectif enseignant s’élève à 56'621 dont 20'250 femmes (~36 %).

 

* L’enseignement secondaire qualifiant

La durée dans ce cycle est de 3 ans. Il accueille les élèves de la 9ème année de l'enseignement fondamental orientés à poursuivre leurs études dans une section d'enseignement général ou technique. La tranche d'âge correspondante à ce cycle est celle de 16 à 18 ans. Cette phase conduit à l'obtention du baccalauréat qui ouvre la voie à l'enseignement supérieur, ou à défaut l'accès à la formation professionnelle.

Ce cycle (public et privé réunis) est suivi par 559'497 élèves, dont 260'698 filles (~47 %). Le privé est fréquenté par 28'736 élèves.

L’enseignement est assuré par 37'161 enseignants dont 10'873 femmes (~29%).

Aux matières enseignées au collège viennent s’ajouter de nombreuses autres qui varient suivant les filières.

 

* L'enseignement supérieur

L'enseignement supérieur au Maroc est dispensé par trois grandes catégories d'établissements :

  • les universités, les grandes écoles et les instituts relevant du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique
  • les grandes écoles et les instituts placés sous la tutelle de certains ministères à caractère technique,
  • l'enseignement supérieur privé composé actuellement d'une université anglophone et de grandes écoles principalement de gestion.
  • L'enseignement supérieur universitaire public marocain se compose de 13 universités. Les établissements universitaires publics se répartissent comme suit: 4 facultés d'enseignement originel, 14 facultés des lettres et des sciences humaines, 8 facultés des sciences juridiques économiques et sociales, 11 facultés des sciences, 7 facultés des sciences et techniques, 2 facultés de médecine et de pharmacie, 2 facultés de médecine dentaire, 1 faculté des sciences de l'éducation, 3 écoles d'ingénieurs, 3 écoles de commerce et de gestion, 1 école supérieure de traduction, 7 écoles supérieures de technologie, 4 instituts de recherche.

     

* La formations professionnelle

Le secteur de la formation professionnelle a été marqué depuis 1984 par une réforme du système dont les objectifs sont les suivants:

  • Le développement de la formation professionnelle en tant qu'instrument de valorisation des ressources humaines et de promotion économique et sociale.
  • L'amélioration constante de la qualité de la formation ainsi que la réalisation d'une meilleure adaptation formation/emploi.
  • La promotion de l'emploi des lauréats, l'organisation et la valorisation des métiers.

 

Les 4 cycles du système de la formation professionnelle...

 

  • Technicien spécialisé : accessible, après concours ou test, aux bacheliers. Il débouche sur le diplôme de technicien spécialisé.
  • Technicien : accessible aux élèves de la 3ème année secondaire après concours. Il débouche sur le diplôme de technicien.
  • Qualification : accessible aux élèves de la 9ème année de l'enseignement fondamental, de la 1ère et de la 2ème année de l'enseignement secondaire après concours. Il débouche sur le Certificat de qualification professionnelle.
  • Spécialisation : accessible aux élèves de la 7ème et de la 8ème année de l'enseignement fondamental après concours. Il débouche sur le Certificat de formation professionnelle. Ce cycle concerne essentiellement les métiers de l'artisanat, du bâtiment et de l'agriculture.

 

  

Pour une description détaillée du nouveau système d'enseignement marocain avec notamment les filières et matières enseignées, cliquer ici.

Pour des informations complémentaires et encore plus détaillées sur cette réforme, vous pouvez consulter la Charte nationale d'éducation et de formation en cliquant ici.

Prochainement en ligne, une critique de ce système d'enseignement sur les plans linguistique et culturel.

 

                                                                                                                           Source: www.cndp.fr (25 janvier 2006)